apprendre à broder

1.Choix du tissu - Aida ou lin? Le point de croix a peu de règles ( si toutefois il en a ). Le principal est de s’amuser en brodant et vous pouvez très bien respecter ou ignorer n’importe lequel des conseils énumérés dans ce cours et être cependant un(e) « authentique » brodeur (se) à points comptés. En général, on apprend d’abord le point de croix sur de la toile aida puis on se met à broder sur le lin et les autres sortes de toile lorsqu’on devient plus expérimenté. A en juger par les commentaires du groupe de "news" RCTN, les personnes qui savent broder sur le lin le préfèrent à l’aida. Néanmoins cela reste une question de choix personnel. Certain(e)s brodeur(se)s très expérimenté(e)s préfèrent la toile aida. Parlons d’abord de la règle traditionnelle qui voudrait qu’on brode sur aida avec un métier et sur le lin en tenant l’ouvrage « dans sa main ». Reportez-vous au § 6. Utiliser un métier ou pas pour prendre connaissance du débat sur ce sujet. Reportez-vous au § 33.3 Métiers, tambours, châssis, etc pour plus d’informations sur l’équipement proprement dit. Les différentes sortes de lin ne sont pas aussi raides que l’aida. Cela peut être mieux ou moins bien, selon vos propres préférences. Mais la différence de rigidité n’est pas habituellement un critère de choix si le tissu doit être placé sur un châssis. La toile aida se brode avec une croix par carré alors que le lin se brode en général sur 2 fils de la toile. Cela veut dire qu’une toile de lin « 28 count » (ce qui signifie: 28 fils par pouce) offre la même taille de broderie qu’une toile aida « 14 count » (ce qui signifie: 14 carrés par pouce) Reportez-vous au § 9. Le point compté sur toile de lin pour des explications plus détaillées sur le point de croix sur 2 fils. Les fractions de point (1/4 de point et ¾ de pt) sont plus faciles à broder sur le lin. En effet sur la toile aida, l’aiguille doit obligatoirement percer le centre du petit carré pour que le point soit achevé. Aussi est-il plus commode d’utiliser des aiguilles très fines ( n°26 ou 28) . En revanche, sur le lin il n’est pas nécessaire de percer la toile, car l’aiguille passe simplement entre les 2 fils de la toile. Reportez-vous au § 8. Les fractions de point pour des explications plus détaillées sur le sujet . Certaines personnes trouvent qu’il est plus facile de voir les trous dans le lin, d’autres dans l’aida. L’aspect du tissu du fond doit également être pris en considération lorsqu’on choisit sa toile. Il faut aussi bien prendre en compte sa texture que sa couleur. La toile aida est généralement moins coûteuse que le lin. Cela étant dit, quel que soit le tissu que vous choisissez, achetez toujours la meilleure qualité que vous puissiez vous offrir. En effet le temps que vous investissez dans un ouvrage peut être long et il a beaucoup plus de valeur que la petite économie que vous pourriez réaliser. Informez-vous aussi de la composition du tissu et des soins qu’il demande. Pour obtenir des informations (en anglais) sur la composition des différentes fibres, reportez-vous à Needlework FAQ: Fabric Un moyen de se procurer du lin de bonne qualité à bon marché est de fréquenter les brocantes. Vous pouvez y trouver des vêtements bordés de dentelle ou de crochet entièrement réalisés à la main, ce qui peut vous donner l’occasion de réaliser un ouvrage en commun avec une personne qui n’est plus de ce monde ... 2.Choix du fil ou de la fibre Les diagrammes du commerce indiquent quelle sorte et quelles couleurs de fil utiliser. Quant aux kits, ils vous les fournissent. Cependant, il arrive parfois que vous vouliez choisir vos fils vous-mêmes. 1er cas: Le fil fourni dans le kit est de mauvaise qualité. Si vous avez de la chance, le diagramme inclus dans le kit fournit la liste des numéros des fils et leur marque. Cela n’arrive pas très souvent, surtout si les fils sont de médiocre qualité. S’il n’y a pas de liste, essayez de vous procurer un nuancier d’une des grandes marques de fil, telle que DMC ou Anchor. Cherchez en un qui inclut des échantillons de fil. Comparez les coloris du kit avec ceux du nuancier aussi soigneusement que possible. Faites-le si possible à la lumière naturelle. Notez les numéros des coloris dont vous avez besoin sur le diagramme, à côté du symbole correspondant. Achetez les fils que vous n’avez pas sous la main et commencez à broder. Si vous aviez déjà commencé l’ouvrage avec les mauvais fils, enlevez-les ou bien prenez une autre toile et recommencez . Si vous ne pouvez pas trouver de nuancier, emportez les mauvais fils chez votre mercière et procédez à la comparaison sur place. Prenez garde à la qualité de la lumière; dans beaucoup de magasins l’éclairage peut fausser l’aspect des couleurs. 2ème cas: Vous avez créé votre propre diagramme. Si vous êtes assez expérimenté pour créer vos propres grilles, vous l’êtes probablement aussi pour sélectionner vos fils. Pensez à utiliser les nombreuses catégories de nouveaux fils qui existent désormais, tels que les fils métallisés et les fils de soie peinte à la main. Reportez-vous au Chapitre « Fibres et fils » pour des conseils (en anglais) sur ce sujet. Quoi que vous brodiez, gardez toujours à l’esprit la destination finale de votre ouvrage. Par exemple, n’utilisez pas de soie (qui risque de déteindre) pour un bavoir de bébé. 3ème cas: Vous voulez utiliser une marque de fil différente de celle qui est préconisée. Certains diagrammes indiquent les numéros de coloris de 2 ou 3 marques différentes de fils.Si ce n’est pas le cas, essayez de trouver une grille de correspondance. Il en existe dans le commerce. Ou bien reportez-vous au Chapitre « Fibres et fils » (en anglais). 4ème cas: Vous voulez obtenir un aspect ou une finition différente. Pensez à utiliser les nombreuses catégories de nouveaux fils qui existent désormais, tels que les fils métallisés et les fils de soie peinte à la main. Reportez-vous au Chapitre « Fibres et fils» pour des conseils (en anglais) sur ce sujet. Quoi que vous brodiez, gardez toujours à l’esprit la destination finale de votre ouvrage. Par exemple, n’utilisez pas de soie (qui risque de déteindre) pour un bavoir de bébé. 5ème cas: Vous voulez utiliser des références de couleur différentes de celles qui sont préconisées. Si c’est un dessin géométrique ou un motif simple sans beaucoup de nuances, vous pouvez remplacer les couleurs à votre guise. Pour une image plus complexe, prenez soin de comparer les « anciennes » couleurs et les nouvelles pour vous assurer qu’elles sont bien identiques. Vous pouvez le vérifier en regardant les fils à travers du verre rouge ou de la cellophane, ou bien en les photocopiant en noir et blanc. 3. Changer les coloris de la peau et des cheveux Il arrive qu’on veuille modifier la couleur de la peau ou de la chevelure d’un personnage pour le rendre plus ressemblant à tel individu en particulier. Certains diagrammes fournissent des alternances de couleurs, mais cela est rare. Ce sont les diagrammes représentant des mariés qui comportent le plus souvent ces possibilités d’adaptation. Marilyn Leavitt-Imblum, la dessinatrice des modèles Lavender & Lace, Butternut Road, et fournit des alternances de couleurs de peau sur certaines grilles. Des listes de couleurs pour la carnation des Asiatiques, des Afro-américains et des Indiens sont aussi disponibles à ses bureaux dans le Maine (Etats-Unis). On peut lire ci-dessous, avec l’aimable permission de Marilyn Leavitt-Imblum, des éléments qu’elle a communiqués dans un article pour RCTN . Marilyn Leavitt-Imblum dit: " Gardez à l’esprit que les nuances vont du clair au foncé, et qu’il s’agit d’une gamme de couleurs. En montant ou en descendant sur l’échelle des couleurs, on peut ainsi éclaircir ou foncer les nuances ( il s’agit des coloris ‘DMC’) Afro-américains: Peau: - 3772 + 632 E 632+898 Lèvres en 356 et points de piqûre en 632+898 (mélangés) Yeux et sourcils sont soulignés en 3371 Cheveux: La plupart des dessins ont de 4 à 6 nuances... les plus foncés 2 ou 3 Je brode les cheveux noirs en 310 . Vous pouvez utiliser le 3371 pour nuancer le 310 et le 3031 pour éclaircir. Indiens d’ Amérique: Peau : ( du clair au foncé ) 950 3773 407 3772 632 Cheveux: ( du clair au foncé ) 3781 3031 3371 310 En repérant les couleurs indiquées pour tel diagramme et en les faisant varier du clair au foncé, vous pourrez assortir les nuances par lesquelles vous désirez remplacer ces couleurs. Faites vous une nouvelle légende avec la liste des numéros que vous avez remplacés." 4. Préparation du tissu Les suggestions qui vont suivre sont simplement des conseils de prudence. Il est plus sûr de lister un grand nombre de détails que les brodeurs doivent savoir. Libre ensuite à chacun de respecter ou pas ces conseils. Recoupez tous les bords du tissu. Certains recommandent de broder la toile en veillant à ce que les fils de chaîne soient dans le sens vertical (la lisière est alors sur le côté). Reportez-vous au § 12. Fil de chaîne et fil de trame pour des explications plus détaillées sur la manière de déterminer cela et les raisons de procéder ainsi. Coupez le tissu en fonction de la taille de votre projet. Prévoyez 8 à 10 cm de plus de chaque côté. Rincez les tissus très foncés ou rouge vif pour vous assurer que les couleurs ne déteindront pas. Rincez jusqu’à ce que l’eau soit claire. S’il y a des plis, efforcez-vous de les faire disparaître. Repassez éventuellement le tissu. Préparez les bords pour éviter qu’ils ne s’effilochent. Vous avez plusieurs possibilités : Utilisez la machine à coudre pour faire un point zigzag. Repliez les bords et bâtissez-les à la main. Faites un point de surjet tout autour. Utilisez du ruban adhésif ou du papier cache en bande mais prévoyez alors 1 cm de plus tout autour de façon à pouvoir recouper la partie d’étoffe recouverte par l’adhésif, une fois la broderie terminée. En effet, certaines substances chimiques peuvent causer des dégâts des années plus tard... 5. Fixation de la couleur des fils Les couleurs des fils à broder sont beaucoup plus résistantes qu’autrefois mais certaines personnes préfèrent être prudentes en utilisant les couleurs sombres pour les ouvrages de grande qualité. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez procéder ainsi: Otez le coton de son emballage. Placez séparément chaque brin dans un récipient en verre contenant de l’eau distillée froide (ou chambrée). Certains recommandent d’ajouter du vinaigre ou du sel mais cela dépend de la nature de la teinture et cette pratique peut être dommageable. Rincez à l’eau distillée. Tant que l’eau n’est pas transparente, continuez à rincer. Mettez alors le fil mouillé à sécher sur une serviette en papier blanc. Le fil ne doit pas déteindre sur la serviette. Sinon rincez encore. 6. Utiliser un métier ou pas ? Parlons d’abord de la règle traditionnelle qui voudrait qu’on brode sur aida avec un métier et sur le lin en tenant l’ouvrage « dans sa main ». Dans la pratique les brodeurs travaillent de la manière qui leur convient le mieux. Un grand nombre de personnes qui aiment que leur ouvrage soit tendu évitent les tambours au profit des métiers lorsqu’elles brodent sur du lin parce que les tambours peuvent abîmer le tissu ou laisser des marques. Reportez-vous au § 33.3 Métiers, tambours, châssis, etc pour plus d’informations sur l’équipement proprement dit. Reportez-vous au § 9. Le point compté sur toile de lin pour des explications plus détaillées sur ce type de broderie. Le plus important reste d’utiliser la technique dans laquelle on se sent le plus à l’aise. Avantages de tenir la toile dans sa main: En n’utilisant pas de métier, il est alors possible de broder "comme on coud". En effet lorsqu’on brode de cette façon, on pique l’aiguille dans la toile (sur l’endroit) puis, sans la ressortir complètement à l’envers, on la repique aussitôt dans le trou suivant (sur l’envers) . Cette méthode a l’avantage de requérir moins de gestes et par conséquent elle permet d’aller plus vite. Il n’y a pas de risque d’écraser des points déjà brodés ou d’avoir des marques laissées par le tambour. L’ouvrage est plus facile à transporter, sans l’encombrement et le poids d’un métier. Certaines personnes aiment le contact du tissu dans leurs mains. Cela fait partie du plaisir de la broderie. Avantages d’utiliser un métier: Cela permet de garder le tissu bien tendu pour ceux qui préfèrent cela. La partie de toile immédiatement visible est plus grande que si celle-ci est roulée dans la main. Certains métiers à broder peuvent s’utiliser avec des cadres ou des supports à poser sur les genoux ou par terre. Ces supports permettent de broder avec les 2 mains (l’une sous l’ouvrage, l’autre par dessus). De plus, lorsqu’ils sont de belle qualité, ces objets sont comme du beau mobilier et permettent de laisser exposé l’ouvrage en cours de réalisation. Les personnes qui ont des douleurs lorsqu’elles tiennent leur ouvrage pendant de longues périodes peuvent trouver de l’amélioration en utilisant ce type d’outils car ils diminuent les risques de tendinite, d’arthrite ou de crampes. 7. Comment faire une croix ? L’une des rares règles de base du point compté est que tous les points doivent se faire dans le même sens. Il importe peu que le ½ point du dessous soit dans le sens « / » et celui du dessus dans le sens « \ » ou vice versa. En revanche il faut absolument s’assurer que toutes les croix de l’ouvrage sont faites dans le même sens (pour être tout à fait honnête, il existe des exceptions à cette règle, par exemple les ¾ de points). Le sens dans lequel chaque brodeur apprend à faire ses croix semble être d’origine géographique. La seule raison qui puisse rendre cette différence importante se rencontre lorsqu’on réalise un ouvrage très compliqué venu d’un pays étranger. Certains diagrammes particulièrement complexes comportant beaucoup de points fractionnaires ou d’autres points de broderie présentent un biais subtil, supposant ainsi que les croix doivent être faites dans un sens particulier. Les brodeurs qui utilisent la méthode traditionnelle forment chaque croix l’une après l’autre: XXXXXXXX Les brodeurs qui utilisent la méthode danoise forment d’abord les ½ points du dessous, puis complètent les croix au retour: / / / / XXXX Beaucoup de gens mixent les 2 méthodes. Ils utilisent la manière danoise pour les séries de point en ligne, mais font des croix individuelles pour les points isolés. Une autre école préconise la méthode danoise pour les rangées de points et la méthode traditionnelle pour les croix en colonne. Cela permet au fil arrière de l’ouvrage de constituer des lignes verticales. Il apparaît que certains vieux samplers réalisés selon la méthode traditionnelle ont survécu jusqu’à nos jours parce que les croix maintenaient le tissu et que le fil formant les croix était moins tendu. La méthode traditionnelle fonctionne mieux lorsqu’on brode sur 1 fil de la toile que sur 2 car elle aide à empêcher le fil de disparaître derrière le tissu. Beaucoup de gens trouvent la méthode danoise plus rapide . Elle permet aussi de se « localiser » plus facielement sur l’ouvrage. Choisissez une méthode qui vous plaise, de préférence celle qui produit un envers bien net. Bien que ce ne soit pas obligatoire d’avoir un envers propre pour que l’endroit ait un bel aspect, cela y contribue cependant. 8. Les « fractions » de point Les fractions de point ( ¼ de point, ½ point et ¾ de point ) sont tout simplement des points de croix dont manquent certains éléments. Ils sont utilisés pour conférer un aspect arrondi à une forme (¼ et ¾ de point ) ou une apparence aérée ( ½ point ). Les fractions de point ( ¼ et ¾ de point ) sont plus faciles à broder sur le lin. En effet sur la toile aida, l’aiguille doit nécessairement percer le centre du petit carré pour que le point soit achevé. Aussi est-il plus aisé d’utiliser des aiguilles très fines (#26 ou 28) pour cela. En revanche, sur le lin il n’est pas nécessaire de percer la toile, puisque l’aiguille glisse simplement entre les 2 fils de la toile. Le « quart » de point se fait en sortant l’aiguille dans l’un des angles du carré et en la rentrant au centre du même carré. Le « trois-quart » de point se fait en brodant d’abord le petit côté, comme s’il s’agissait d’un quart de point. Il est ensuite complété par un demi-point pour faire les 2 autres « bras ». Notez que c’est une exception à la règle qui veut que les points d’un ouvrage aillent tous dans le même sens, puisque le plus long « bras » d’un ¾ de point peut aller dans le sens « / » aussi bien que dans le sens « \ ». Il y a des cas où l’on choisit de faire d’abord le ½ point, et de le « fixer » ensuite avec le ¼ de point, dans le but d’obtenir un effet particulier. Il est fréquent que ¼ de point et ¾ de point se partagent un seul et même carré. Cela signifie que la décision est laissée au brodeur ou à la brodeuse. De quel côté faire le ¼ ? De quel côté faire le ¾ ? Il existe différentes méthodes, chacune produisant un certain effet: Si un point de piqûre sépare les 2 côtés, faites 2 quarts de point et laissez le point de piqûre les séparer. Déterminez quel côté se trouve au premier plan du dessin et faites-le ¾ de point de ce côté-ci . Le point de piqûre, s’il y en a un, peut se placer sur le dessus ou à l’extérieur du long bras. Si aucun des côtés n’est au premier plan, faites-le ¼ de point dans celle des 2 couleurs qui vient en premier. Complétez avec le ¾ de point au moment où vous brodez la seconde couleur. Faites 2 « trois-quarts » de point. Quelquefois, le diagramme prévoit de remplir toute une surface en ½ points plutôt qu’en croix entières. S’il ne figure pas d’instructions précises , c’est à vous de décider quelle direction prendront les ½ points. Les ½ points faits dans le sens « / » paraissent à certains plus naturels. Les ½ points faits dans le sens « \ » tendent à se fondre dans l’arrière-plan, ce que peut-être vous recherchez précisément. Parfois c’est le dessin lui-même qui rend évidente la direction à choisir. Par exemple, les ½ points utilisés pour représenter des plumes sur l’aile d’un oiseau iront probablement dans le même sens que ces plumes elles-mêmes. 9. Le point compté sur toile de lin Le lin peut être d’un tissage régulier ou non. Parfois on emploie du lin à tissage irrégulier pour restituer l’apparence des vieux samplers. . Pour avoir un aperçu sur le débat « Aida ou lin » reportez-vous au § 1.Choix du tissu - Aida ou lin? Pour obtenir des informations sur la composition des différentes fibres, reportez-vous au Chapitre « Tissus ». Parlons d’abord de la règle traditionnelle qui voudrait qu’on brode sur aida avec un métier et sur le lin en tenant l’ouvrage « dans sa main ». Reportez-vous au § 6. Utiliser un métier ou pas ? pour prendre connaissance du débat sur ce sujet. Reportez-vous au § 33.3 Métiers, tambours, châssis, etc pour plus d’informations sur l’équipement proprement dit. Les toiles de lin se brodent en général sur 2 fils de la toile. Cela veut dire qu’une toile « 28 count » (c’est-à-dire: 28 fils par pouce) produit la même taille de broderie qu’une toile aida « 14 count » (ce qui signifie: 14 carrés par pouce). Les brodeurs expérimentés recommandent de commencer juste à côté d’un fil vertical. Cela est plus facile à expliquer sur un schéma: Si vous commencez votre croix comme ceci « / » , alors ... (un peu d'exquis art ascii adapté d'un message de Janice Liedl jliedl@nickel.laurentian.ca) X | | | | -----| |------------ -----| |------------ | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | --------------| |--- --------------| |--- | | | | Y | | | | Le X indique l’emplacement où le point commence ! Sortez l’aiguille en X et rentrez-la en Y ( ou vice-versa) . Si vous commencez votre croix de l’autre façon, c’est-à-dire « \ », alors ... X | | | | -----| |------------ -----| |------------ | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | --------------| |--- --------------| |--- | | | | Y | | | | Voici les raisons de commencer à côté d’un fil vertical: Les points commencés à côté d’un fil horizontal ne sont pas aussi jolis, et ils risquent de rouler. Si l’on prend par erreur 1 ou 3 fils au lieu de 2 on s’en rend plus facilement compte lorsqu’on a commencé à côté d’un fil vertical. Beaucoup de personnes de RCTN recommandent aux débutants la toile de lin « Belfast 32c ». Elle offre une bonne densité de tissage. 10. Le point compté sur un seul fil Cette technique consiste à broder en ne prenant qu’un fil de la toile. Souvent, on n’utilise également qu’un seul fil sur l’aiguille ( c’est-à-dire « 1 fil sur 1 fil » ) . Dans le paragraphe précédent, on a vu que broder sur 2 fils d’une toile « 28 count » produit la même taille de broderie que sur une toile aida « 14 count ». Mais si l’on brode sur un seul fil, on obtient alors une réduction par 4 de la taille de l’ouvrage. On peut rencontrer des problèmes avec des points qui « roulent » ou glissent du mauvais côté du tissu. Cela est moins susceptible de se produire lorsque chaque croix est brodée entièrement avant de passer à la suivante. Il existe d’autres techniques pour remédier à cela. Deux d’entre elles sont décrites ci-dessous : 1ère méthode: Sur le diagramme ci-dessous, l’aiguille sort du tissu aux numéros impairs et rentre aux numéros pairs. Chaque croix couvre une intersection de la toile. Chaque intersection de toile présente soit un fil horizontal sur le dessus, soit un fil vertical. Supposons que vous brodiez le 1er demi-point de la 1ère croix en sortant l’aiguille en « 1 » et en la rentrant en « 2 ». Votre point recouvre alors un fil horizontal de la toile. De ce fait, vous devez aller horizontalement vers la gauche pour trouver le trou de départ du second demi-point. Sortez donc l’aiguille en « 3 » puis rentrez-la en « 4 ». Brodez maintenant le 1er demi-point de la croix suivante. Comme vous venez de rentrer en « 4 », vous devez ressortir en « 5 » puis rentrer en « 6 ». Votre point recouvre un fil vertical de la toile. De ce fait, vous devez aller verticalement vers le haut pour trouver le trou de départ du second demi-point. Sortez donc l’aiguille en « 7 » puis rentrez-la en « 8 ». | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | ---------------| |-----------------| |----------------- ---------------| |-----------------| |----------------- | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | 3 | | 2/7 | | 5/12 | | 9/16 | | 14 | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | -----| |-----------------| |-----------------| |------- -----| |-----------------| |-----------------| |------- | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | 1 | | 4/6 | | 8/10 | | 11/13 | | 15 | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | ---------------| |-----------------| |----------------- ---------------| |-----------------| |----------------- | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | 2ème méthode : Elle consiste à utiliser la manière danoise ( en formant d’abord un rang de demi-points inférieurs, puis en complètant les croix au retour : / / / / XXXX ) mais pour éviter que les points ne roulent du mauvais côté de la toile, on utilise un point continental plutôt qu’un demi-point. Vu du dessus, ce point ressemble à un demi-point mais l’arrière est constitué d’une longue diagonale. Sur ces diagrammes, l’aiguille sort du tissu aux numéros impairs et rentre dedans aux numéros pairs. A l’aller : 1 3 5 / / / / / / / / / / / / / / / 2 4 6 Au retour, pour compléter la croix : 5 3 1 \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ \ 6 4 2 11. Où commencer à broder ? Vous êtes enfin prêts à broder votre premier point sur une toile toute neuve... Mais quel est l’endroit exact où démarrer ? Au centre de la pièce de tissu ? En haut à gauche ? En bas à droite? Dès l’instant où vous avez repéré le centre de votre motif sur la toile, c’est à vous de choisir où commencer. Il existe plusieurs écoles de pensée. Laissez le motif lui-même déterminer cet endroit. Chaque motif possède son propre « meilleur point de départ ». Commencez au milieu. Il est ainsi plus facile d’être certain que le centrage est respecté. Le centre du motif est souvent une partie intéressante à broder. Le point de départ dépend du sens dans lequel vous brodez. Essayez de sortir votre aiguille par le trou qui sera constitutif du plus petit nombre de points et de la rentrer dans celui qui en constituera le plus grand nombre. Par exemple quelqu’un qui brode ainsi / / / / / / / XXXXXXX devrait commencer en haut à gauche du dessin: XXXXXXXXXXXXX / / / / / / / XXXXXXX 12. Fil de chaîne et fil de trame Dans le tissage, les fils de chaîne vont dans le sens vertical tandis que les fils de trame vont horizontalemnt. Les lisières sont dans le sens des fils de chaîne. Si vous voulez déterminer la chaîne et la trame d’un morceau de tissu qui n’a pas de lisière, enlevez un fil de chaque sens: le fil de chaîne est plus tendu, le fil de trame plus souple. Si le morceau de tissu est carré, le fil le plus court est le fil de chaîne, le plus long est le fil de trame. Tendez légèrement le tissu. Les fils de chaîne ne se tendront pas autant que les fils de trame. Certains recommandent de broder la toile en veillant à ce que les fils de chaîne soient dans le sens vertical , en ayant la lisière sur le côté. Si l’ouvrage est destiné à être suspendu, comme un cordon de sonnette, cela peut faire une différence. Mais les différents sens, chaîne et trame, affectent-ils en général le point compté ? Il existe des avis divergents sur la question. Si vous-mêmes constatez une différence, alors faites ce qui a le meilleur aspect. 13 . Le bon côté du lin Le lin a-t-il un endroit et un envers ? Si oui, doit-on y faire attention ? Malheureusement, c’est un des thèmes du point de croix auquel on a parfois tendance à attribuer un caractère religieux. Même les professionnels sont en désaccord. Il existe le parti de « ceux qui pensent que le lin a un endroit »: Pour le déterminer : tirez légèrement le tissu dans le biais. Les coins du tissu vont se retourner vers l’endroit. A la longue, les points brodés du mauvais côté peuvent se tordre. Et il existe le parti de « ceux qui pensent que le lin n’a pas d’endroit » et de « ceux qui pensent que le lin a un endroit mais que cela n’a pas d’importance »: Quelques réflexions : « Certaines toiles de lin ont un côté brillant, mais cela est dû à un procédé qui intervient après le tissage ». « Si un expert a du mal à faire la différence, cela ne doit pas avoir beaucoup d’importance ». « Des tisserands d’une des plus grandes fabriques de tissus à broder disent que les 2 faces sont identiques ». 14. La véritable extrémité du fil Vous avez peut-être lu des articles qui parlaient du « bon bout du fil » ou du « bon sens du fil ». Nous allons expliquer ce que cela signifie et pourquoi il faut ou non s’en préoccuper. C’est là un autre des thèmes quasi-religieux sur lesquels les professionnels sont en désaccord. Voici un résumé de commentaires provenant des différentes écoles de pensée: 1ère école: le fil a un sens, et ce sens a de l’importance. L’extrémité de fil qui sort de l’écheveau en premier est la vraie. Si le brin est déjà coupé, tenez les 2 morceaux dans une main, entre le pouce et l’index. Laissez environ 6 mm à chaque bout avant de couper. Maintenant tapotez doucement avec l’autre index les 2 extrémités coupées . L’extrémité qui s’épanouit le plus est la « vraie ». Pour trouver le véritable sens d’un fil unique, isolé des autres fils de l’écheveau, tenez-le verticalement d’une main et faites-le glisser entre le pouce et l’index de l’autre main. Le sens qui paraît le plus lisse est le sens « vrai ». La véritable extrémité se trouve alors en haut. Certaines personnes trouvent plus facile de séparer les fils d’un écheveau en partant de sa véritable extrémité. Ainsi elles ont moins tendance à emmêler les fils . L’aiguille doit alors être enfilée avec la véritable extrémité. Les points se font mieux et il existe moins de risque de faire des noeuds. « Cela ne se fait pas de broder sans se préoccuper du sens du fil ». 2ème école: le fil a un sens, mais ce sens n’a pas d’importance. S’il faut une loupe pour faire la différence entre les points, alors c’est une perte de temps que de faire attention à la véritable extrémité du fil. La méthode de démarrage des points en boucle (dans laquelle par définition l’un des fils est dans le bon sens et l’autre dans le mauvais) permet de conserver un envers bien net. 3ème école: le fil n’a pas de sens. Les grands fabricants de fils proclament que leurs fils n’ont pas de sens, et donc qu’il n’existe ni début ni fin. Les méthodes modernes de fabrication suppriment cette distinction . 15 . La torsion en Z et la torsion en S Voici une définition de ce dont il s’agit, juste pour le cas où vous trouveriez mention de ces expressions (traduction d'un message de Noeline McCaughan noeline@styx.equinox.gen.nz...) : "Pour clarifier un peu les choses, le « Z » et le « S » sont utilisés pour décrire la torsion d’un fil, indépendamment de la fibre dont il est composé. Prenez un brin de fil assez épais et tenez-le devant vos yeux. Si la torsion part d’en haut à droite pour aller vers le bas à gauche, on parle de torsion en Z . Si la torsion part d’en haut à gauche pour aller vers le bas à droite, on parle de torsion en S." 16 . Le nombre de fils Le nombre de brins de fil à utiliser est laissé à l’interprétation individuelle, comme beaucoup de choses dans le point compté. Traditionnellement on laisse apercevoir un peu du tissu de fond. Cependant, certaines personnes préfèrent un aspect plus « rempli » . Assez fréquemment, on choisit: 2 ou 3 fils pour de la toile à 14 c/pouce ( 5,5 pts/cm), 2 fils pour 18 c/pouce (7 pts/cm) 3 ou 4 fils pour 11c/pouce (4 pts/cm). Dans le doute, faites un essai de quelques points sur le tissu que vous avez choisi, afin de vous assurer que l’effet obtenu correspond à votre attente. 17 . La longueur de l’aiguillée Le fil doit être coupé à une longueur de 45 à 50 cm environ, ou le double si l’on utilise la méthode de la boucle. Certaines personnes ont l’habitude de mesurer la longueur de leur bras lorsqu’elles emploient le fil en double. Reportez-vous au § 18. Comment commencer une aiguillée pour des explications plus détaillées sur la méthode de la boucle. Les fils métallisés et tous les fils irréguliers doivent être coupés plus court de manière à limiter les risques d’effilochage. Beaucoup de personnes préfèrent séparer tout l’écheveau en fils individuels, puis les réassembler ensuite au fur et à mesure. Il y a ainsi moins de torsion et de noeuds, et les points s’aplatissent mieux Pour séparer l’un des fils d’un écheveau, tenez l’extrémité supérieure de ce fil entre le pouce et l’index. Tirez avec le pouce et l’index de l’autre main en tenant tous les autres fils. On croirait qu’un noeud va se former mais n’ayez crainte : tout finit par bien se passer. 18. Comment commencer une aiguillée Recommandation importante : ne faites pas de noeud. La seule exception peut être le cas particulier du point isolé sans autre point à proximité. Les noeuds peuvent créer des bosses sur le dessus de l’ouvrage lorsque celui-ci est encadré. Les noeuds peuvent entraîner le fil. Les noeuds peuvent produire des tensions du fil et déformer la toile. Les noeuds peuvent ressortir sur l’endroit, spécialement sur les toiles à tissage lâche. Les noeuds sont plus difficiles à défaire si vous vous êtes trompé. Les noeuds donnent à l’envers un aspect « fouillis ». Un bon principe de base est qu’un envers net permet que l’endroit ait un plus bel aspect . Comment procéder pour éviter les noeuds? Il existe plusieurs méthodes énumérées ci-dessous. En général, on laisse les circonstances déterminer quelle méthode utiliser au cas par cas. Reportez-vous au § 33.1 Aiguilles pour plus d’informations sur la taille et le type d’aiguilles à utiliser. En glissant par dessous: Faites glisser votre aiguille enfilée sous 4 ou 5 points sur l’envers, juste à côté de l’endroit où vous voulez commencer. Quelquefois, les couleurs foncées se voient lorsqu’elles passent derrière des couleurs claires. Prenez garde que cela ne se produise pas. Variante: si vous brodez de manière à produire des lignes verticales sur l’envers, essayez de vous frayer un chemin derrière quelques-uns de ces points verticaux. Cela permet d’obtenir un envers particulièrement net. La méthode de la boucle: (elle ne marche que si vous brodez avec un nombre pair de fils) Pour 2 fils, démarrez avec une longue aiguillée de 90 à 95 cm. Pliez-la en 2. Enfilez l’aiguille de façon que les 2 extrémités coupées soient près de l’aiguille tandis que la boucle en est la plus éloignée. Commencez votre point en laissant la boucle pendre un petit peu sous le tissu. Lorsque l’aiguille retourne sur l’envers, glissez-la entre la boucle et la toile, et tirez doucement. Le noeud perdu (sans noeud) : (knotless waste knot) Commencez l’aiguillée par le dessus du tissu, à 1 ou 2 cm de l’endroit où vous voulez entamer votre broderie. Laissez un morceau de fil sur le dessus. En positionnant soigneusement ce morceau de fil avant de démarrer, cela permettra à la partie de fil qui se trouve sur l’envers d’être recouverte au fur et à mesure que vous broderez. Lorsque vous avez achevé quelques points, tirez le morceau de fil vers l’arrière du tissu. Glissez-le derrière les nouveaux points si nécessaire. Le noeud perdu: (waste knot) C’est la même méthode que ci-dessus, à la différence près que le morceau de fil du dessus est noué, pour faire comme une ancre. Commencez l’aiguillée par le dessus. Il faut commencer plus loin du point de départ de la broderie que dans la technique ci-dessus, puisque le morceau de fil du dessus ainsi que le noeud seront coupés quand les points seront brodés. En positionnant soigneusement ce morceau de fil avant de démarrer, cela permettra à la partie de fil qui se trouve sur l’envers d’être recouverte au fur et à mesure que vous broderez. La partie de fil qui se trouve sur l’envers peut être glissée sous les nouveaux points si nécessaire. Away Waste Knot: C’est la même méthode que ci-dessus. Le morceau de fil du dessus est noué, pour faire comme une ancre. Commencez l’aiguillée par le dessus. Le fil doit être placé en dehors, de manière que le morceau de fil de queue ne soit pas recouvert pendant que vous brodez. Dans un 2è temps, on coupe le noeud qui se trouve sur le dessus et le morceau de fil restant sur l’envers est glissé sous les points existants. Cette méthode permet de mieux contrôler la tension et l’apparence du premier et du dernier point . 19. Comment sauter des points Vous pouvez faire courir le fil s’il n’y pas de points à broder entre 2 emplacements du motif, mais seulement sur de courtes distances. Cela veut dire 3 ou 4 carrés sur de l’aida, ou 4 fils sur du lin. · Le fil peut courir plus loin si l’espace intermédiaire est (ou sera) rempli avec d’autres points. Mais dans quelles limites? Cela dépend de l’intensité des couleurs. Le fil peut être glissé sous des points existants mais quelquefois les couleurs foncées se voient lorsqu’elles passent derrière des couleurs claires. Prenez garde que cela ne se produise pas. Même dans les meilleures conditions, vous n’avez pas intérêt à faire courir le fil au-delà de 5 ou 6 points. 20. Comment éviter les torsions et les noeuds Séparez vos fils. Cela consiste à séparer tout l’écheveau en fils individuels puis à les réassembler ensuite. Il y a ainsi moins de torsion et de noeuds, et les points s’aplatissent mieux. Pour séparer l’un des fils d’un écheveau, tenez l’extrémité supérieure de ce fil entre le pouce et l’index. Tirez avec le pouce et l’index de l’autre main en tenant tous les autres fils. On croirait qu’un noeud va se former mais n’ayez crainte : tout finit par bien se passer. Passez chaque brin séparé de l’écheveau sur une éponge humide juste avant de l’utiliser. Cela permet au fil d’être plus lisse et de mieux s’aplatir. Mais souvenez-vous que certaines fibres comme la soie ne doivent pas être mouillées. Si vous savez dans quel sens vous avez tendance à tourner votre aiguille, donnez-lui un petit tour dans l’autre sens après chaque point. Essayez d’enfiler l’aiguille par la véritable extrémité du fil ( voir § 14 . La véritable extrémité du fil ). Laissez pendre votre fil aussi souvent que possible et détortillez-le. 21. La méthode des rails de chemin de fer Si vous brodez non pas en employant la méthode citée au §6 ( broder "comme on coud") mais en ressortant à chaque point l’aiguille et tout le fil sur l’envers avant de repiquer l’aiguille pour la ramener à l’endroit, alors vous pouvez utiliser la méthode dite des rails de chemin de fer pour éviter que le fil ne se tortille. Pour cela, procédez ainsi: Lorsque vous brodez le 2ème demi-point(celui qui est sur le dessus de la croix), tirez l’aiguille et le fil sur le devant de l’ouvrage pour commencer de la manière habituelle. Placez ensuite l’extrémité de l’aiguille entre les 2 fils, à l’endroit précis où ils sortent du tissu, en vous arrangeant à ce que l’aiguille pointe dans la direction voulue pour terminer le point (voir schéma). Là où l’aiguille doit aller pour terminer le point. | | \|/ o // // // <--- 1er demi-point // // // // // // \ <--- extrémité de l’aiguille // \ // \--------- / \ \ / \ | <--- fil | \ | | \ | | \ | | O \ | || \ | || \ \ || \-----------\ ---------------------------\ || || || || || || \\----------------// ---------------- Au cas où les indications ci-dessus ne seraient pas compréhensibles, voici une autre description : De Martha Beth Lewis marbeth@ix.netcom.com... un peu d'exquis art ascii pour vous aider à démarrer : # x o Sortez l’aiguille sur le devant au point "o" . Vous la rentrerez en "x" mais ne le faites pas encore. Prenez le fil qui sort en "o" et tenez-le sur l’ouvrage. Mettez le doigt en "#" sur les 2 fils et maintenez-les à la surface du travail. Les fils doivent être tendus de "o" à "#" en passant sur "x" . Imaginez 2 clubs de golf posés parallèlement de part et d’autre d’une coupe (ici la coupe = x ). En gardant le doigt en "#", rentrez l’aiguille en "x", entre les 2 fils. Relevez votre doigt de"#". Maintenant tirez le fil vers l’arrière. Vous verrez que vos 2 fils se positionnent de manière parfaitement parallèle. L’avantage de cette méthode est d’éliminer toute torsion du fil, permettant ainsi au point de croix de se "coucher" joliment puisque les 2 fils sont tout à fait parallèles. Elle rend également la surface de l’ouvrage plus plate, améliore la capacité du fil à couvrir le tissu et certaines personnes disent même qu’elle augmente la luminosité du fil. Cette méthode exige plus de temps pour chaque point. Les personnes qui brodent pour des concours l’utilisent systématiquement. Les juges savent apprécier la différence. Pour gagner du temps, on peut ne l’employer que pour le 2ème demi-point puisque c’est celui qui demeure le plus visible. Toutefois certaines brodeuses répondent que l’on voit bien aussi le 1er demi-point ... Faites une expérience. Brodez un ou deux rangs en "rails de chemin de fer", puis un ou deux sans le faire. Vous remarquerez une nette différence. Maintenant faites un rang "mixte" Qu’en pensez-vous? La différence justifie-t-elle le surcroît de temps ? A vous de juger ... 22. Les combinaisons de fils Il existe une technique qui consiste à enfiler 2 (ou +) fils de couleurs différentes sur l’aiguille simultanément. Il vous appartient de voir comment les 2 couleurs peuvent s’associer l’une à l’autre. Certaines personnes préfèrent que les points aient tous le même aspect. D’autres laissent chaque couleur se placer au hasard, point après point. 23. Comment terminer une aiguillée Il n’est pas surprenant que les techniques utilisées pour terminer une aiguillée ressemblent à celles qu’on utilise pour en commencer une. Recommandation importante : ne faites pas de noeud. La seule exception peut être le cas particulier du point isolé sans autre point à proximité. Une bonne méthode consiste à glisser le fil sous 4 ou 5 points sur l’envers. Quelquefois les couleurs foncées se voient lorsqu’elles passent derrière des couleurs claires. Prenez garde que cela ne se produise pas. Variante: si vous brodez de manière à produire des lignes verticales sur l’envers, essayez de vous frayer un chemin derrière quelques-uns de ces points verticaux. Cela permet d’obtenir un envers particulièrement net. 24. Les fils ombrés Ils sont utilisés pour créer des effets intéressants et des images uniques en leur genre. Bien qu’on soit toujours libre de faire comme on veut, il existe des approches plus méthodiques. Celle qui suit n’est que l’une d’entre elles. Coupez soigneusement l’écheveau en son milieu puis recoupez chaque ½ écheveau au milieu, afin d’obtenir 4 groupes de brins. Deux d’entre eux sont plus clairs, deux plus foncés. Combinez les 2 plus clairs ensemble de manière à n’en faire qu’un seul groupe de fils. Faites de même avec les plus foncés. Brodez les croix une par une. N’utilisez pas la méthode danoise. 25. Où en suis-je? Il existe plusieurs façons de garder en mémoire l’emplacement où l’on se trouve. Trouvez la méthode qui vous paraît la plus facile: Photocopiez le diagramme original. Coloriez ou surlignez les parties terminées au fur et à mesure que vous brodez. Certaines personnes aiment visualiser les formes des différentes parties. Pour cela, si l’original n’est pas en couleur, photocopiez le diagramme. Avant de commencer à broder, coloriez tout le diagramme en utilisant des couleurs distinctes pour les différents symboles. Les couleurs n’ont pas besoin d’être proches de la couleur des fils. Placez le diagramme sur un tableau métallique et utilisez une règle magnétique qui puisse être déplacée le long du diagramme au fur et à mesure que l’on brode. Utilisez des « Post-it » : faciles à déplacer, faciles à transporter. Faites une grille en points de bâti sur la toile. Elle vous fournira des points de repère. Comptez toujours 2 fois et en partant de points de départ différents. 26. Les points de piqûre Les points de piqûre ne doivent être faits qu’après avoir terminé tous les points de croix de la surface à broder. Le nombre de fils à utiliser est généralement indiqué dans les instructions qui accompagnent le diagramme. Le plus souvent il s’agit d’un seul fil. Pour faire un angle sans aboutir à une diagonale sur l’envers, procédez selon le schéma ( le fil sort de la toile aux numéros impairs et rentre aux numéros pairs) : o 7 | | | o 6 8 | | | o-----o-----o 2 1 3 4 5 Certaines personnes préfèrent le double point de piqûre (connu aussi sous le nom de point d’Holbein). C’est particulièrement vrai si les points de piqûre s’arrêtent en plein milieu d’un espace vide. Pour faire ce point, faites un point sur 2 à l’aller, o-----o o-----o o-----o 1 2 3 4 5 6 puis revenez en comblant les espaces laissés vides la 1ère fois. o-----o-----o-----o-----o-----o 11 10 9 8 7 Pour éviter que la ligne ne présente décalages ou irrégularités, apportez beaucoup de soin au rang de retour 27. Les perles Il devient de plus en plus fréquent d’intégrer des perles dans les motifs. Celles-ci doivent être cousues après avoir achevé tous les points de croix et tous les points de piqûre. On peut utiliser différents fils ( fil qui rappelle la couleur de la perle, fil qui rappelle la couleur de la toile, fil à quilter, ou toute sorte de fil transparent) ; chaque type de fil produit un effet différent : un fil clair « éclaire » la couleur de la perle, un fil foncé l’assombrit. On peut utiliser une aiguille spéciale pour perles ou une aiguille à tapisserie n°28. La méthode la plus simple pour fixer une perle est de faire un demi ou un quart de point. La méthode qui permet d’éviter que les perles ne glissent ou se couchent consiste à utiliser 2 fils. Fixez la perle avec un demi-point : sortez l’aiguille par le premier trou, passez-la dans la perle puis rentrez dans la toile par le 2ème trou (en diagonale). Ressortez par le premier trou, séparez les 2 fils de manière à les faire passer de chaque côté de la perle puis rentrez par le 2ème trou. Une autre méthode efficace pour un rang de perles alignées consiste à fixer chaque perle avec un demi-point , puis à la fin du rang à revenir au commencement en faisant passer l’aiguille à travers toutes les perles. Il existe encore une autre méthode qui utilise un point de croix entier. On fixe la perle avec un premier demi-point puis on complète la croix en traversant une nouvelle fois la perle. Le sens dans lequel on fait les 2 demi-points détermine si le trou de la perle se présente horizontalement ou verticalement. 28. Signature et date Devez-vous signer et dater votre oeuvre ? Peut-être pas si elle est destinée à participer à un concours. Vérifiez d’abord le règlement. Mais dans tous les autres cas, allez-y ! Soyez fiers de votre habileté. Une signature peut donner plus de valeur à une oeuvre, lorsque le temps a passé. Les samplers intègrent généralement les initiales de l’auteur et l’année de réalisation. Tous les autres ouvrages demandent un peu plus de créativité de la part de leur signataire. Certaines personnes utilisent de l’encre indélébile et signent dans un angle, à un endroit qui sera caché par l’encadrement. Mais pourquoi vouloir cacher cette intéressante information ? Beaucoup de personnes trouvent un moyen pour broder le nom et la date en lettres minuscules sur 1 ou 2 fils. Faites des essais sur une chute de tissu jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui vous plaise. A noter: Un professeur a recommandé une fois de ne pas abréger l’année. Brodez « 1998 » et non « 98 ». Cela est particulièrement important à l’approche de l’an 2000. Souvenez-vous que tous les ouvrages qui auront été brodés dans les années 1990 dateront du siècle précédent à partir de 2001 ! Il existe plusieurs manières de broder une signature qui soit visible mais qui reste discrète. Par exemple, utilisez un fil qui soit juste un peu plus foncé que la toile. Ou bien incorporez la signature dans une ombre en employant la couleur de cette ombre. Ou bien placez-la sous un objet en vous servant du coloris de cet objet. Ou alors faites-en une représentation qui s’intègre dans le dessin... 29. Nettoyage et rangement En cours de broderie : Lavez-vous toujours les mains avant de commencer à broder et gardez-les propres tant que vous travaillez. N’utilisez pas de crème pour les mains. Gardez vos mains éloignées de vos cheveux, de votre visage, des bonbons, du chocolat ... Ne fumez pas à proximité de votre ouvrage. Faites attention à l’encre des surligneurs et au « toner » des photocopies. Les ouvrages de broderie peuvent se transformer en délicieuses litières pour chat. Vous pouvez choisir de considérer tous les poils de chat comme faisant partie de votre motif. Sinon utilisez de l’adhésif anti-peluches ou bien une pince à épiler. Ne rangez pas de lin ou d’étoffes fragiles dans du plastique pour trop longtemps. Le plastique peut favoriser des moisissures et libérer des substances chimiques. Cependant le rangement dans le plastique peut effectivement vous permettre de préserver la propreté d’un ouvrage, en supposant que ce dernier nécessitera moins de 5 années pour être achevé ! Si vous rangez un ouvrage en cours pendant plus de quelques jours, roulez-le plutôt que de le plier. Enveloppez-le dans un tissu, blanc de préférence. Si vous utilisez un tambour, enlevez- le après chaque séance de broderie. Quand la broderie est achevée : Lavez toujours un ouvrage terminé. Peu importe le nombre de fois où vous vous êtes lavés les mains en le faisant, il subsiste toujours des résidus de transpiration qui peuvent engendrer des taches ou des dégâts beaucoup plus tard. Evitez tout contact de votre ouvrage avec des produits chimiques. (pas de produit type Scotch Guard). Ne faites pas de nettoyage à sec. Les produits chimiques employés peuvent être granuleux et provoquer des réactions à long terme. Si l’ouvrage est perdu chez le teinturier, vous ne serez remboursés que du prix des fournitures. Quelques matières (comme la laine ou la soie) peuvent exiger un nettoyage à sec. Si c’est le cas, assurez-vous de la réputation du teinturier auquel vous vous adressez, et ayez une longue conversation avec lui sur sa façon de procéder au nettoyage. Lavez à la main chaque ouvrage séparément à l’eau froide ou tiède. Pour les pièces particulièrement délicates, utilisez de l’eau distillée à température ambiante . Pour laver, utilisez un produit à pH neutre, sans agent blanchissant. N’utilisez ni produit tel que Woolite, ni détergent puissant, ni chlore. Laissez tremper l’ouvrage pendant quelques minutes. Rincez soigneusement mais sans frotter ni essorer. Si l’eau a tendance à se colorer, répétez les rinçages jusqu’à ce que l’eau soit transparente. Certaines personnes ajoutent du vinaigre dans l’eau afin d’éviter la décoloration. Retirez l’ouvrage de l’eau et posez le sur une serviette éponge blanche, propre. Roulez-la sur elle-même pour enlever l’excédent d’eau. Placez l’ouvrage humide sur une double épaisseur de serviettes, (l’endroit contre la serviette) et repassez avec un fer sur position « laine » ou « lin » jusqu’à ce que la broderie soit sèche. Essayez de ne pas faire d’allées et venues avec le fer. Cette méthode de séchage permet d’éviter irrégularités et faux plis. Laissez l’ouvrage à l’air libre pendant 24 heures avant de procéder à l’encadrement. 30. Sécheresse des mains Certaines personnes constatent que tous leurs efforts pour garder des mains propres afin de préserver leur ouvrage ont pour conséquence de leur dessécher les mains. Il est possible d’utiliser une crème de soins sans que l’ouvrage en soit affecté. L’important est de choisir une crème qui ne soit pas grasse, de couleur blanche ou transparente. Evitez de toute façon une crème jaune ou bleue . 31. Montage et encadrement Tous les ouvrages ne nécessitent pas d’être encadrés comme une gravure. La broderie peut se transformer en coussin, en vêtement, en couvercle de boîte, en bijou, en plaque de propreté ... Si vous désirez encadrer vous-même votre ouvrage, voici quelques conseils. Les suggestions qui vont suivre sont simplement des conseils de prudence. Il est plus sûr de lister un grand nombre de précisions que les brodeur(se)s doivent connaître. Libre ensuite à chacun(e) de respecter ou pas ces conseils : Ne faites rien qui ne puisse être démonté plusieurs années plus tard. Evitez tout ce qui risque d’exposer l’ouvrage pendant longtemps aux produits chimiques, au métal ou à l’acide. Recoupez proprement toutes les lisières avant d’encadrer. Faites un point zig-zag le long de chaque lisière, ou bien cousez de la mousseline écrue le long de chaque lisière. Utilisez comme support de fond de la mousse ne contenant pas de substance acide ou une planche mate, blanche, ne contenant pas d’acide. Ces fournitures se trouvent dans les magasins d’encadrement ou les magasins qui vendent des articles pour artistes ou des fournitures de bureau. Vous pouvez les faire découper au magasin dans lequel vous les achetez. Prévoyez une dimension inférieure de 3 mm au cadre que vous utiliserez. Evitez papier et carton ordinaire qui contiennent des acides, lesquels risquent de provoquer des réactions ultérieures. N’utilisez pas de support adhésif. Les produits chimiques peuvent endommager le tissu et la colle peut attirer des insectes qui s’en nourrissent. Centrez l’ouvrage sur le fond. Rabattez le tissu en excédent vers l’arrière et repliez les angles. Le tissu doit être tendu mais pas tiraillé. Vous pouvez placer des épingles le long des bords afin de maintenir momentanément le tissu en place. Prenez du fil dentaire, ou du fil à quilter ou un fil très solide pour lacer la toile. Commencez par les bords les plus longs, en cousant alternativement de gauche à droite, comme si vous vouliez lacer une chaussure avec un seul bout du lacet. Espacez les points d’environ 2 cms. Assurez-vous que le fil est régulièrement serré. Répétez le travail pour les petits côtés. Enlevez toutes les épingles, car même en acier inoxydable, elles peuvent rouiller à la longue. Si vous utilisez un passe-partout, assurez-vous qu’il est fabriqué à partir de matière ne contenant pas d’acide. Prenez cette précaution, même si votre passe-partout ne touche pas le tissu (ce qui est le cas lorsqu’on superpose 2 ou 3 passe-partout ). N’oubliez pas qu’un passe-partout ordinaire vieillit plus vite et qu’il dégage des vapeurs gazeuses. Utiliserez-vous un verre ? Comme pour beaucoup de choses, cela dépend de vous. D’un côté, cela protège de la poussière et de la pollution. De l’autre, cela peut favoriser l’humidité et provoquer des moisissures. Si vous choisissez d’utiliser un verre, assurez-vous qu’il ne touche pas la broderie. Le verre standard anti-reflet n’est pas bon, car il laisse passer davantage de rayons ultra-violet et il peut contenir des produits chimiques. Le verre anti-UV est très bon mais coûte plus cher. Cela est fonction du prix que vous attachez à l’ouvrage que vous encadrez. Si vous portez votre ouvrage à un encadreur pour qu’il se charge du travail, demandez-lui s’il respecte les règles de protection de l’environnement. Assurez-vous qu’il est informé de ces préoccupations... 32. La broderie sur autres supports 32.1 la gaze de soie La broderie sur gaze de soie a des points communs à la fois avec la broderie traditionnelle et avec le point de croix .Toute personne ayant l'expérience de n'importe quel travail à l'aiguille peut sans difficulté broder sur de la gaze ( sauf si elle a des problèmes de vision) . Il s'agit en fait d' une sorte de "petit point". Le tissu est une soie spéciale qui était fabriquée à l'origine pour les professions médicales dans le cadre du traitement des personnes brûlées. Il existe plusieurs tailles de gaze , la plus couramment utilisée étant la n°40, ce qui signifie qu'on brode 40 pts/pouce ou 16 pts/cm. La gaze est d'un coût généralement très élevé (3000 F/m2) mais par chance une petite quantité porte un long profit .Pour broder il est nécessaire de maintenir la gaze dans un cadre. Le fil à utiliser est de préférence de la soie mais on peut très bien utiliser aussi du coton. L'aiguille doit être courte et pointue. Le diagramme peut être celui de n'importe quel modèle de point compté, en pensant toutefois qu'on ne brodera aucun 1/4 de point et qu'il ne sera pas non plus possible d'ajouter des perles ou autres ornements qui s'avèreraient trop volumineux . Il est à noter qu'on respecte plutôt la tradition du point compté que celle de la broderie , c'est-à-dire qu'on ne brode pas obligatoirement le fond, sauf si le diagramme le prévoit expressément . Il est permis en effet de voir des parties de gaze non brodée. Le point à utiliser est plutôt le point continental que le point de croix. Sur l'endroit , cela ressemble au 1/2 point mais sur l'envers on voit une sorte de longue diagonale. Si l'on se reporte au diagramme ci-dessous, il faut comprendre que l'aiguille sort de la toile aux chiffres impairs et rentre aux chiffres pairs. 1 3 5 / / / / / / / / / / / / 2 4 6 Une précaution à prendre: ne pas faire "courir" le fil sur l'envers à un endroit qui ne sera pas brodé; la gaze étant transparente, cela se remarquerait sur l'endroit. Un truc, si vous avez des problèmes de vision: placez un "fond" sombre derrière la gaze . 32.2 le canevas tire-fils Le canevas tire-fils permet de broder à points comptés sur des tissus dans lesquels on ne peut compter les fils de la toile. Ce canevas spécial existe en différentes tailles. Il est spécial, en ce sens que ses fils sont maintenus en place par de l’amidon. On s’en sert en le bâtissant sur l’étoffe que l’on souhaite broder, comme par exemple sur le devant d’un sweatshirt. Il joue ainsi le rôle d’une grille permettant de broder à points comptés. Une fois la broderie terminée, le tire-fils est enlevé en l’humidifiant afin de faire disparaître l’amidon qui fixait les fils entre eux. Ces fils sont ensuite enlevés un par un, avec une pince à épiler. 33. Le matériel 33.1 Les aiguilles La plupart des fils de broderie peuvent s’utiliser avec des aiguilles à tapisserie. Elles ont une extrémité sans pointe et un chas beaucoup plus large que les aiguilles à coudre. Plus leur numéro est grand plus les aiguilles sont petites. Traditionnellement on dit qu’on peut utiliser une aiguille n°22 avec de la toile à 14 points/pouce (soit 5,5 pts/cm), une aiguille n°24 ou 26 avec de la toile à 16 ou 18 points/pouce (soit 6 ou 7 pts/cm), et une aiguille n° 26 si la toile est encore plus fine que cela. Mais la plupart des brodeurs ignorent cela et utilisent les aiguilles qui leur plaisent. Depuis peu existent des aiguilles n°28, très agréables pour broder le lin très fin (40 fils/pouce). La grosseur du fil ainsi que le nombre de brins choisis déterminent également la taille de l’aiguille à choisir. Le chas: Les variétés vont à la fois de rond à ovale et d’ovale court à ovale long. Les chas ronds sont les plus petits et les chas ovales longs sont les plus grands. Les ovales courts sont à peu près comme les ronds mais plus bombés. Plus le chas est grand, moins il pénètre facilement dans le tissu. Le coton perlé nécessite un chas ovale, comme la laine. Le fil à coudre va très bien dans un chas rond. Les plus grosses aiguiles ont de plus gros chas, mais la forme de base ne change pas. Le diamètre: C’est ce qui fait qu’une aiguille a une taille différente d’une autre. Plus l’aiguille est grosse, et plus son numéro est petit. Il existe 2 gammes de tailles, l’une va de 1 à 15, l’autre de 13 à 28. Dans chaque catégorie, un grand numéro indique une petite aiguille. Au fur et à mesure que le diamètre diminue, la longueur diminue aussi. Un numéro plus petit signifie que l’aiguille est plus longue, plus grosse et qu’elle a un plus grand chas. La pointe: Les aiguilles à tapisserie n’ont pas de pointe, alors que toutes les autres aiguilles en ont une. Même les aiguilles pour broder les perles sont pointues mais elles sont souvent si minuscules qu’il est difficile de le voir. La forme: Même si une aiguille est longue et fine, son chas produit un renflement plus ou moins gros, ce qui fait une différence si vous brodez des points de noeuds. Pour réaliser plus facilement des points de noeud, vous rechercherez une aiguille lisse, sans aspérité. Une aiguille avec un chas rond a un moindre renflement, une aiguille avec un chas ovale a un plus gros renflement . Les aiguilles de tapissier sont courbées pour permettre de faire des points dans des tissus qu’on ne peut pas traverser. La longueur: Certaines aiguilles doivent être longues telles que les aig

30 votes. Moyenne 1.83 sur 5.

Commentaires (178)

1. Petit_igloo 03/06/2004

Thème très agréable, j'ai vraiment appris beaucoup de choses, il va falloir que je le relise encore pour bien m'en impreigner !

2. David 05/06/2005

Tout ceci n'est que le copier-coller du didacticiel du point de croix que l'on peut trouver sur le site d'accrostitch. Ce n'est donc que du plagiat pur et simple.

3. Marielle 13/06/2005

Où est le point 33.3 concernant les cadres à broder ?

4. catineau 08/10/2006

merci pour vos indications mais je cherche en fait la méthode du point de croix recto verso, savez vous comment broder de façon à avoir une croix dessus et une croix dessous ?
d'avance merci

5. zesto 10/05/2007

merci pour tout ce travail, moi qui débute se sont des indications important

6. minois 06/12/2007

mecie

7. Fatihah 09/05/2009

Mrcipour tout ces précieux conseils je vais pouvoir faire l'abécédaire que je cherchais depuis longtemps et pleins de jolies choses pour une amie future maman...

8. dfa (site web) 23/07/2009


hello..just do it.wow power leveling

9. Guy 29/07/2009

Bonjour,

J'ai beaucoup aimé votre site et j'aimerais l'avoir sur :

Annuaire des Guides Pratiques (gratuit, lien en retour non exigé)

http://grenault.e-monsite.com/annuaire.html

Pour cela il faudrait que vous le proposiez vous-même.

Prochainement accessible directement à cette adresse :

http://www.guides-pratiques.info (sous 24h, vous n'aurez rien à changer)

Merci.

Guy

10. runescape gold (site web) 18/09/2009

RuneRich.com is an Online Runescape Store,You can runescape gold and runescape and runescape money service.

11. tiffany (site web) 23/09/2009

I think all of the woman must love jewelry,but not all of them can buy it for it's high price,even the top brand like tiffany and gucci,but ,now,you can buy it from our website for lower price,come on.

iffany 1837

tiffany jewel
tiffany

12. kimutaku (site web) 23/09/2009

Thank you for your sharing.
<a href="http://www.besttiffanynow.co.uk/">tiffany jewelry</a>

13. kimutaku (site web) 23/09/2009

Thank you very much,I have read it now.
And welcome to my site,Tiffany

Tiffany 1837

tiffany jewel

14. runescape gold (site web) 07/10/2009

Runescape-items.com is an Online Runescape Store,You can runescape gold and runescape money and runescape service.

15. ed hardy 16/10/2009

one day i went shopping outside,and in an tiffany store,I found some kinds of tiffany i love most.they are: Tiffany bracelets shops Tiffany bracelets shops Tiffany bracelets boxes Tiffany bracelets boxes shopping Tiffany bracelets shopping Tiffany bracelets

16. hanyu 04/01/2010

Support of the Lou Zhu, Lou Zhu worked hard
Signature--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nothing is impossible for a willing heart.
ugg bailey button
ugg classic cardy

17. asdfg 11/01/2010

<a href="http://www.uggbootszone.info/ugg-bailey-button-c-1425.html" target="_blank">Ugg Bailey Button Boots</a>
<a href="http://www.uggbootszone.info/ugg-bailey-button-c-1425.html" target="_blank">Bailey Button Boots</a>
<a href="http://www.uggbootszone.info/ugg-classic-cardy-c-1417.html" target="_blank">UGG classic cardy</a>

18. hangbingkun (site web) 15/01/2010



apple
<a href="http://mail.163.com">apple</a>

19. aaa 21/01/2010

<a href="http://www.fudousanget.com/">&#19981;&#21205;&#29987;</a>

20. Chi Hair Straightener on sale (site web) 30/01/2010

yes,you are all right.<br>chi hair iron <br>are precious possession for not only women but men also. you may have a try make<br>everyone in your family fashionable.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.